Villa C à Dijon, concevoir l’appartement autrement

Avec 50 à 100 appartements construits chaque année, principalement à Dijon Métropole, le promoteur immobilier Villa C apporte sa pierre à l’édifice du logement local. Que ce soit pour acquérir une résidence principale ou réaliser un investissement locatif, Cyril Clément, le fondateur de l’entreprise, met un point d’honneur à assurer un accompagnement personnalisé de chaque client.

« Le client est au cœur de notre travail. Ça peut sembler facile à dire mais c’est une réalité » insiste Cyril Clément. Du premier rendez-vous à la livraison de l’appartement avec remise des clés, le dirigeant de Villa C s’évertue à connaitre les attentes de ses clients et à y répondre au mieux. En échangeant avec eux au plus tôt, dès la conception, et en réalisant les travaux modificatifs, le promoteur immobilier vise continuellement la satisfaction des acquéreurs. Depuis qu’il a créé la société Villa C en 2008, après un parcours dans plusieurs grands groupes du secteur, il a construit près de 1 000 logements avec la même attention. Une façon de faire qui porte ses fruits sur ses deux programmes en cours. Rue de Talant, à Dijon, la résidence Latitude 87 ne compte plus que trois appartements disponibles sur les 31 mis à la vente. A Chevigny-Saint-Sauveur, le projet Vill’Harmonie avec ses trois bâtiments de haut standing comprenant une piscine et d’immenses terrasses sur les toits, attendus à partir de la fin 2022, ne dispose plus que de 20% d’appartements disponibles à la vente. 

Investir sereinement

« Sur ce projet, j’ai en tête l’exemple de ce jeune de 25 ans à peine qui a réservé un T2 pour profiter du prêt à taux zéro et des taux bancaires bas. » La clientèle de Cyril Clément s’appuie pour moitié sur des jeunes actifs, mais aussi des publics plus âgés, mieux installés dans la vie, souhaitant plus d’espace et qui optent pour des T4 ou des T5 de qualité. L’autre moitié se compose d’investisseurs qui ont cerné les avantages du neuf. « La loi Pinel, reconduite jusqu’en 2024, évolue mais reste intéressante » précise le promoteur immobilier qui détaille d’autres avantages. « Le marché de la location est dynamique dans le neuf et l’acquéreur profite d’un bien de qualité qui se démarque, plus facile à revendre. Par ailleurs, entre les assurances et les gestionnaires, les risques de la location sont amoindris. »

Avantage à tous les étages

L’autre intérêt du neuf concerne les charges, maitrisées. Avec les normes drastiques qui s’imposent aux promoteurs, les bâtiments sont toujours plus économes en énergie, dans l’intérêt de tous. « On loue mieux un bien qui a moins de charges » confirme Cyril Clément. Avec des entrées de prix à 120 000 euros pour un T2 de 40 m² avec stationnement, l’investissement reste accessible à de nombreux profils, pour défiscaliser ou s’assurer une retraite. A côté des futurs projets sur lesquels il planche déjà, le promoteur aimerait, un jour, nouer des collaborations nouvelles, comme avec l’architecte Shigeru Ban croisé dans sa carrière, pour proposer des concepts de logements novateurs sur le territoire.

Nadège Hubert

Contact :

Villa C
85 rue de Talant
21000 Dijon
03 80 71 24 70 / mrenevier.villac@orange.fr


Informations sur l'auteur :

agenceCC

Catégories associées :

Le Journal Non classé